Actualités

Data synchronisée pour le sélectif

Publié dans Actualités et Actualités de la fédération par le 12/10/2017

Après avoir trouvé un consensus sur des standards GS1 de fiches produits et d’images, les professionnels de la parfumerie sélective – via la FFPS, la Febea – pourraient bien se mettre prochainement à la synchronisation des données. Il s’agit d’un process fondé sur des standards internationaux permettant d’échanger des informations notamment sur les fiches produits avec l’ensemble des partenaires connectés. Une sorte de cloud dans lequel les marques intègrent leur catalogue et permettent l’accès à leurs distributeurs.

Aujourd’hui, les renseignements sur les articles (description, contenance…) sont sur des fichiers saisis manuellement par les distributeurs, avec ce que cela comporte comme perte de temps et risque d’erreur. Si la grande distribution notamment Carrefour et ses fournisseurs comme Kimberly Clark échangent depuis plusieurs années les données produites via le réseau GDSN (Global Data Synchronisation Network), la parfumerie sélective le découvre.
Marionnaud teste ce mode de communication avec le groupe Estée Lauder. En travel retail, Heinemann vient lui aussi de passer à la GDSN.

La synchronisation des données fait son chemin.